A la une

Lettre à un coach : « Will Schutz, l’Elément Humain et le coaching » – Partage et anecdote

Reproduction d’un message envoyé à une communauté de coachs le 16 mars 2011.

J’allais vous envoyer mon habituel email vous informant des prochains séminaires Elément Humain que j’organise et devant l’abondance de propositions sur ce sujet, j’ai choisi de vous parler plutôt et brièvement du fond et d’une anecdote issue de mon histoire à travers l’Elément Humain.

Si l’approche « Elément Humain » est considéré par certains comme un composant important du cursus de formation d’un coach,  elle n’est cependant pas directement une formation à la pratique du coaching telle qu’on l’enseigne dans les écoles CT. Comme le montrent les formations  du type « Radical Negociation » L’Elément Humain est une approche qui peut enrichir et irriguer une pratique métier comme celle de la négociation …. ou comme celle du coaching.

Pour tenter de transmettre à ceux qui n’ont pas fait l’expérience de  séminaire Elément Humain, un avant-gout de ce en quoi cela peut enrichir sa  pratique du coaching individuel ou d’équipe (en mode O.R.F.) ou d’organisation, je vais évoquer quelques points de ma propre expérience.

Pour ma part, l’Elément Humain a changé ma pratique du coaching dès le  Phase 1 » en 1995.

Premièrement parce que cela a fait évoluer l’individu (mon enveloppe d’identité personnelle en langage CT) que j’étais et donc le professionnel que j’étais :

- j’ai, pendant les séminaires, ressenti et exprimé « qui j’étais humainement » (soit ma propre humanité) avec une satisfaction, une liberté, une aisance et une profondeur nouvelles,

- j’y ai découvert un chemin de développement personnel profond et progressif (au point qu’il m’a fait reconsidérer l’approche de mon psychothérapeute de l’époque).

Deuxièmement, parce que cela m’a inspiré d’autres façons d’accompagner des personnes dans leur transformation, en lien, notamment, avec le concept de Choix et la responsabilité des personnes dans leur propre cheminement.

Une anecdote illustre une de ces autres façons. Elle a eu lieu lors du Phase 2 auquel j’ai participé en 1997. Un participant, un pilote de l’armée de l’air suédoise, obtenait dans les questionnaires Elément Humain qu’il
remplissait des scores d’insatisfaction de 0. Dans l’Elément Humain, ce score signifie soit une véritable satisfaction, soit que la personne se leurre sur cette satisfaction….. et qu’est donc inconsciente de son  insatisfaction. Lors des moments d’« Encounter » du soir (séquences de régulation en mode non directif) plusieurs participantes accusaient régulièrement le pilote de se leurrer, ce à quoi il répondait qu’il se sentait tout à fait satisfait. Sollicité sur cette question à plusieurs reprises, Will ne faisait que rappeler les deux hypothèses possibles : satisfaction ou leurre, sans jamais donner son interprétation/intuition/ressenti. A la fin du Phase 2, au moment des « au revoir », ce participant qui avait traversé les 14 jours de séminaire sans l’ombre d’une remise en question s’est, à notre grand étonnement, finalement ouvert, pour exprimer au groupe avec une larme d’émotion qu’il prenait conscience de son armure de protection.

Cette posture de Will, qui, cette fois-ci, s’était gardé de donner sa perception tout en continuant de proposer des mises en situation à expérimenter, avait donc fait cheminer ce pilote vers une prise de conscience en le laissant pleinement responsable de son choix de prendre conscience ou pas.

Cette posture qui n’est qu’une des options parmi les différentes postures d’accompagnement d’un individu est une des expériences que j’aime vivre pendant le Phase 1 et qui fait que je continue de le proposer à mes confrères CT (dont certains deviennent des concurrents bienvenus) depuis 13 ans.

Voilà, j’espère que ce partage vous aura transmis un peu de mon goût pour l’Elément Humain et je suis bien entendu à votre disposition si vous souhaitez en savoir plus sur ce thème ou sur les deux prochains séminaires Elément Humain que j’organise cette année.

Je vous souhaite une agréable soirée.

Fabrice

Fabrice Clément (CT 7 Paris)

Fabrice, associé fondateur de 7&Associés (anciennement Archipelago), propose des séminaires « Schutz – L’Elément Humain » à des confrères CT depuis 1998. En 1999, il a organisé, pour la première fois en France, la formation de formateur à l’Elément Humain sur 14 jours (Phase 2), qu’il a traduit et animé avec Will Schutz.

Il pratique exclusivement le métier de coach sur les 3 champs, individuel, équipe et organisation, depuis 18 ans.

Il a démarré dans ce métier en tant que consultant salarié du cabinet Transformance (1993 à 1998). Il y a introduit la démarche Schutz – «L’Elément Humain » en se formant auprès de Will et Ailish Schutz puis en la
transmettant à Vincent Lenhardt et à son équipe via un séminaire de cohésion de 3 jours qu’il a animé quelques mois avant de créer sa propre société.

Fabrice propose également un groupe mensuel de supervision de la pratique du coaching fondée sur les approches CT et l’Elément Humain.

LinkedInViadeoPartager